lundi 31 juillet 2017

Silhouettes



Résumé : 
Silhouette : « Dessin qui représente un profil tracé autour de l'ombre d'un visage, d’un corps. » Certaines des histoires racontées sur ces pages sont tirées de faits réels. D’autres sont purement imaginaires, dictées par quelques rêves ou pensées vagabondes. Parfois encore, souvent, c’est mélangé : la réalité s’invite dans le rêve et inversement, dessinant ainsi ces silhouettes indistinctes aux ombres infidèles.
Dix petits récits étranges, en souvenir de quelques silhouettes croisées.

              Pour la deuxième fois maintenant, nous allons aborder le genre de la nouvelle.

         J'ai été contactée par Laurent Hunziker pour une proposition de chronique sur son recueil de nouvelles nommé Silhouettes et je le remercie de m'avoir permis de faire cette découverte. La nouvelle est un genre que j'ai pratiqué à une époque de ma vie, j'ai également lue des nouvelles d'amateurs, mais des nouvelles d'auteurs très peu. Cette lecture de Silhouettes m'a permis de redécouvrir une forme brève, mais tout aussi la grande tension dramatique qui s'en dégage.  


          Autant vous dire que ce fut une lecture que j'ai énormément appréciée. Tout d'abord, par la plume de Laurent Hunziker. L'écriture de cet auteur est très agréable à lire, fluide et variée. Elle déborde de tournures de phrases et d'un vocabulaire maîtrisé. Ce qui m'a le plus impressionnée sont les descriptions. Le travail fourni derrière l'écriture est fondamentale. 
Quand je lis, j'aime à m'imaginer la situation dans ma tête, comme un film qui se déroulerait en suivant le fil de ma lecture. Lorsque les descriptions sont si précises, il est d'autant plus facile de le faire. Elles sont essentielles dans ce recueil et surtout elles évoluent au fil du texte. C'est une écriture qui déborde d'intensité

       Pour vous donner une petite idée, je voudrais vous parler de l'une d'entre-elle que j'ai particulièrement aimé. Chocolatine. Dans cette nouvelle, on suit Ahmed, employé d'une société parisienne qui est envoyé à Bordeaux pour affaire. Arrivé en avance, il se promène et arrive devant une boulangerie où il décide de prendre une petite viennoiserie. Demandant un pain au chocolat, il est mal reçu par la boulangère. Le personnage est alors surpris en découvrant qu'à Bordeaux, " on ne vend pas de pain au chocolat en boulangerie, mais des chocolatines." Ce qui est très intéressant dans cette nouvelle, c'est la tournure que les événements va prendre. Absolument vraisemblable, l'histoire devient vite absurde. La chute prévisible est largement remonté par le clin d’œil de l'auteur qui prolonge de quelques lignes l'histoire. Touchant à la réalité, l'actualité, la différence et la différence de langage, c'est une nouvelle qui a su retenir mon attention. 

Différentes histoires. Des personnages distincts. Dans Silhouettes, Laurent Hunziker nous fait suivre un épisode marquant d'une vie de plusieurs personnages-narrateurs de l'histoire racontée. Ces personnages sont tous différents les uns des autres, de divers âges et métiers. 

Des personnages profonds. L'auteur nous présente une personne en particulier. Pour chaque récit, il nous livre son passé, ses désirs, ses envies, ses peurs. J'ai apprécié être au contact du personnage et découvrir les moindres parcelles de ses sentiments. Selon moi, cela a rendu le texte plus accessible au lecteur et m'a permis d'être touchée. 

Un univers varié et maîtrisé. Dans ces nouvelles, Laurent Hunziker touche à de nombreux genres. On y trouve du rêve, du fantastique, de l'étrange, de l'amour et du drame. 

L'intrigue. Mention spéciale pour les intrigues qui sortent de l'ordinaire. Elles sont originales, sont décrites comme une esquisse et traité de façon distancié par rapport à l'auteur. 


Vous l'aurez compris, c'est une lecture que je vous conseille. Alors, laissez-vous tenter par ce recueil de nouvelles mêlant du vraisemblable au fantastique sur la pointe d'un crayon pour une esquisse d'histoires. 


Titre : Silhouettes
Auteur : Laurent Hunziker 
Editeur : en version papier chez Lulu.com
Genre : Nouvelles
Nombre de pages : 207

Aucun commentaire:

Publier un commentaire