jeudi 24 août 2017

Nous les menteurs




Résumé 
Une famille belle et distinguée. Une île privée.
Une fille brillante, blessée ; un garçon passionné, engagé.
Un groupe de quatre adolescents - les Menteurs - dont l'amitié sera destructrice.
Une révolution. Un accident. Un secret.
Mensonges sur mensonges.

Le grand amour. La vérité.




     Aujourd'hui, j'aimerais vous parler de Nous les menteurs d'Emily Lockhart que j'ai lu récemment. C'est un roman assez difficile à cerner tant il est troublant. 

     Nous entrons dans l'histoire de la famille Sinclair. La famille riche, privilégiée et parfaite. Derrière cette perfection se cache un terrible secret. Un secret qui pèse sur l'histoire tout au long de la lecture. J'ai tout de suite été plongée dans le roman et au fur et à mesure que je tournais les pages, je n'avais envie que d'une chose : lire cette fameuse révélation. Ce secret fait planer un mystère troublant et étouffant dans le roman. Attention, il faut bien entendre que c'est une bonne chose, car on a envie de poursuivre notre lecture pour savoir ce qui s'est réellement passé

           Cadence, 17 ans, narratrice et personnage principal du roman est l'une des filles de la famille Sinclair. Elle passe chaque été avec ses cousins sur l'île privée de son grand-père à Beechwood. Mais Cadence n'est plus tout à fait elle-même, depuis l'été de ses quinze ans, elle a perdu la mémoire et personne dans cette famille n'a le droit de lui dire ce qui s'est passé. "Elle doit se rappeler toute seule" disent les médecins. Le roman oscille entre l'été de leur quinze ans (dans le passé) et l'été de leur dix-sept ans (dans le présent) : les flash-back très présent dans l'histoire nous raconte à la façon d'un puzzle le mystère autour de l'été des quinze ans des personnages. Nécessaire pour comprendre l'histoire, les flash-back nous permettent de découvrir chaque personnage avec plus de profondeur. 

              Parlons justement des personnages. Ils sont nombreux. Tellement nombreux que l'on comprend la présence de l'arbre généalogique au début du roman. C'est assez effrayant au départ, mais ne vous inquiétez pas. L'histoire ne se centre que sur quatre personnages principaux : Cadence, Johnny, Mirren et Gat. Retenez ses noms, ils sont importants, car à la fin de votre lecture vous n'en reviendrez pas. Ils forment : les MenteursCe qui ressort de ces personnages c'est l'intensité qu'ils dégagent. Ils sont travaillés avec précision et de chacun d'eux se répand une façon d'être, un rapport à l'autre et au monde différent. J'ai aimé la maturité de Gat, l'humour de Johnny, la naïveté et fragilité de Cadence. Ils sont tellement intenses que parfois j'en étais tellement agacé par leur passivité face à Cadence que j'avais envie de leur taper dessus. 

          J'ai adoré l'ambiance du roman. Ce mystère qui ne cesse de nous hanter tout au long de la lecture. Ce dévoilement des faits qui arrive au compte goûte et qui m'ont rendu très impatiente, car je n'arrivais pas à voir où l'auteur voulait en venir. La narration est fragmentaire comme la mémoire brisée de Cadence. Emily Lockhart joue sur ce personnage amnésique pour faire monter l'intensité du récit. Au fil des pages, nous découvrons le drame qui plane au-dessus de cette famille depuis deux ans dont Cadence n'a aucune idée. La plume de d'Emily Lockhart en est saisissante. Elle maîtrise les codes de l'écriture : l'effet qu'il produit est bouleversant. Elle a su transmettre le décor et le ressentiment dans les familles riches. Un monde d'apparence dans lequel se cache jalousie et rivalités. 

     Nous les menteurs n'est pas qu'un simple roman de mensonges, il paraît simple au départ, mais il s'attarde sur de nombreux thèmes : l'amour, l'amitié, la maladie, la peur. 

        Autant vous dire que la révélation finale a été à la hauteur de mes attentes. J'en ai été tellement choquée que j'ai eu les larmes aux yeux. Rien que pour cette révélation, lisez ce livre. L'intrigue est captivante, l'écriture puzzle se laisse lire (même avec une lectrice aussi impatiente que moi). 


   ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄
  


  ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄ ̄

Titre : Nous les menteurs 
Auteur :  E. Lockhart
Edition : Gallimard Jeunesse
Genre : Contemporaine - Romance - Young Adult - Drame
Nombre de pages : 287

2 commentaires:

  1. Un titre saisissant que j'ai beaucoup aimé; par contre, ma fille m'en a voulu de lui avoir conseillé ^^ Cette fameuse révélation finale !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^ il faut réussir à l'assumer cette révélation. J'avoue que ça m'a pas mal perturbée, encore aujourd'hui j'y repense.

      Supprimer